« Être dans le vent : une vocation de feuille morte. »

Attribué à Gustave Thibon ou Milan Kundera

Plus exactement, Gustave Thibon a écrit :

« La feuille morte voltige d’un lieu à l’autre, mais tous les lieux se valent pour elle, car son unique patrie est dans le vent qui l’emporte. »

(L’équilibre et l’harmonie, p.14, Fayard, 1976)


L’attribution à Kundera est répandue mais je ne trouve pas de référence fiable.

Merci à l’excellent site de citations de Gilles G.Jobin, Au fil de mes lectures, qui fête ses 10 ans ce mois.

(Mise à jour du 11 février 2006) Dans la même veine existe aussi ce proverbe alsacien :

Nùmme d’tote fisch schwimme met’m strom.
(Seuls les poissons morts nagent avec le courant.)